Si Dieu existait

« Si Dieu existait, il ne permettrait pas ça » entend-on parfois au sujet de divers fléaux – la pauvreté, la faim dans le monde, la maladie, etc.

Or, si l’on en croit les tout premiers versets de la Genèse, le mal a toujours existé mais Dieu, en créant la lumière puis tout le reste, vit à chaque fois que « cela était bon » – c’est à dire qu’il commençait son combat contre le mal, combat qui, selon le Nouveau Testament, s’achèvera à la fin des temps par l’éradication définitive du mal.

Le Nouveau Testament nous promet aussi l’avènement du Royaume de Dieu. Or, en toute logique, le Royaume de Dieu est déjà là, car même si le mal est toujours de ce monde, Dieu le tient déjà en échec, sans quoi le monde aurait depuis longtemps été livré au chaos et nous ne serions plus là pour en parler.

En effet, Dieu se bat tous les jours contre le mal pour que nous puissions vivre, mais dans ce combat, c’est lui le général et nous ses troupes ! Ainsi, si le mal nous semble de plus en plus présent et de plus en plus insupportable, c’est peut-être parce que de plus en plus de gens se détournent de Dieu et négligent sa Parole.

Peut-être en était-il déjà ainsi au temps de Jésus pour qu’après sa résurrection, celui-ci envoie les apôtres en mission afin de répandre la Parole (Mt 28.18-20) – « Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit. »

Ces prescriptions, qui peuvent se résumer à l’amour de Dieu et de son prochain (Mt 22.37-39), constituent en effet l’arme ultime contre le mal et plus il se trouvera de mains pour la manier, plus le mal sera affaibli.

La lutte contre le mal est donc de notre responsabilité à tous : portons la Parole partout où nous le pouvons, chacun selon ses possibilités, et le monde n’en sera que meilleur.

Ce contenu a été publié dans Articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.